Chirurgie de la silhouette

La chirurgie plastique est une branche de la chirurgie qui s’occupe de la reconstruction de divers types de tissus (peau, sous-cutané, muscles) du corps humain et/ou de la correction de leurs déformations, d’un point de vue à la fois fonctionnel et esthétique. La chirurgie plastique englobe la chirurgie reconstructive – qui s’occupe du domaine fonctionnel de la reconstruction des tissus et de la correction des déformations – et la chirurgie esthétique – qui s’occupe du domaine plus proprement esthétique de la reconstruction des tissus et de la correction des déformations et qui traite généralement des cas mineurs.
L’objectif de la chirurgie plastique est donc de réparer les défauts congénitaux (présents dès la naissance) ou acquis (causés par une intervention chirurgicale antérieure, une maladie, un traumatisme ou une blessure) de manière à restaurer une fonction tissulaire aussi proche que possible de la normale.

Que fait le chirurgien plasticien ?

Le chirurgien plasticien est le médecin spécialisé en chirurgie plastique qui est chargé de diagnostiquer et de traiter toutes les pathologies relevant de la chirurgie plastique.

Quelles sont les pathologies les plus souvent traitées par le chirurgien plasticien ?

Les pathologies les plus souvent traitées par le chirurgien plasticien sont :

  • les anomalies dues à des malformations congénitales (bec-de-lièvre, fente palatine, doigts palmés) ;
  • les zones du corps endommagées par des opérations de démolition (mastectomies, néoplasmes faciaux, néoplasmes cutanés) ;
  • brûlures graves ;
  • les traumatismes (fractures faciales, contusions lacérées).

Quelles sont les procédures les plus couramment utilisées par le chirurgien plasticien ?

Plusieurs techniques peuvent être utilisées par le chirurgien plasticien en fonction de la pathologie à traiter. Les techniques les plus utilisées sont les greffes, les lambeaux et les implants :

  • les greffes sont des portions de tissu prélevées dans une certaine zone du corps du patient (par exemple dans l’abdomen) pour être implantées dans une autre zone du corps, appelée « zone receveuse » (par exemple sur le bras) ;
  • les lambeaux sont des portions de tissu qui conservent un lien (appelé « pédicule ») avec la zone donneuse et sont transférés dans la zone receveuse, qui doit donc nécessairement être adjacente à la zone donneuse ;
  • les implants sont utilisés à des fins diverses, généralement pour combler ou corriger des malformations congénitales ou acquises. Les implants les plus connus sont certainement les implants mammaires, mais des matériaux similaires existent pour les mollets, les fesses et les pommettes. Enfin, il existe des prothèses externes destinées à remplacer des parties d’organes : parmi les plus connues figurent celles du nez et de l’oreille.
Index