Circulation sanguine

Le sang provenant de la circulation de tout le corps entre dans l’oreillette droite par les veines cavitaires supérieure et inférieure. Le sang de la tête et des bras entre par le cava supérieur et le sang du cava inférieur par la partie inférieure et les jambes par le cava inférieur. Ce sang est désoxygéné parce qu’il a laissé tout son oxygène dans l’organisme. Elle pénètre par l’oreillette droite, entre dans le ventricule droit par la valve tricuspide et conduit aux poumons par l’artère pulmonaire, puis par la valve pulmonaire. Cette artère est la seule avec du sang veineux à l’intérieur.

L’artère pulmonaire transporte le sang aux poumons dans ses branches gauche et droite. Le sang désoxygéné est à nouveau oxygéné dans les poumons (échange gazeux ; il change le dioxyde de carbone en oxygène, s’enrichit), puis il revient par les quatre veines pulmonaires (deux à gauche et deux à droite) nouvellement oxygénées des poumons à l’oreillette gauche. Ce sont les seules veines du corps qui transportent le sang avec de l’oxygène. Ils entrent dans le ventricule gauche par la valve mitrale et pénètrent dans l’artère aortique par la valve aortique.
L’artère aortique enrichira tous les organes et tissus du corps humain de sang oxygéné.

Le cœur a besoin d’un apport généreux d’oxygène et de sang. Le muscle cardiaque possède un réseau de vaisseaux sanguins, appelé système coronarien, car le sang qui circule dans ses chambres internes ne peut pas atteindre les cellules musculaires. L’artère gauche est divisée en deux branches principales, c’est pourquoi trois artères coronaires sont souvent mentionnées.

Circulation majeure et mineure

Le système circulatoire se compose du cœur, des vaisseaux artériels et veineux et des capillaires sanguins avec un double circuit fermé : la circulation majeure et la circulation mineure. La circulation mineure part du ventricule droit et va jusqu’aux poumons, transportant le sang veineux à travers les artères pulmonaires. En correspondance avec les capillaires pulmonaires, le sang abandonne une partie de son dioxyde de carbone (CO2), se charge en oxygène et retourne dans l’oreillette gauche par les deux veines pulmonaires. La majeure partie du ventricule gauche circule dans la grande artère aortique, qui envoie du sang pour irriguer la tête et les membres supérieurs ; il nourrit ensuite le foie, par l’artère hépatique ; l’intestin, par l’artère mésentérique ; et les reins par les artères rénales. A la fin, l’aorte se divise en artères iliaques, qui irriguent les membres inférieurs. Le sang veineux retourne au cœur par la veine cave inférieure, qui recueille directement le sang des veines rénale et hépatique et indirectement le sang intestinal, qui passe d’abord par le circuit porte puis par le foie. Le sang veineux des régions céphaliques, à travers la veine cave supérieure, retourne dans l’oreillette droite du cœur puis dans le ventricule droit, pour enfin passer dans la petite circulation et continuer le cycle.

Cœur et système circulatoire

Que fait le cœur ?

Le cœur est une pompe, qui bat généralement entre 60 et 100 fois par minute. À chaque battement de cœur, le cœur envoie du sang dans tout notre corps, transportant de l’oxygène à chaque cellule. Après avoir délivré l’oxygène, le sang retourne au cœur. Le cœur envoie ensuite le sang vers les poumons pour qu’il y récupère davantage d’oxygène. Ce cycle se répète encore et encore.

Que fait le système circulatoire ?

https://medecine.news/

Le système circulatoire est constitué de vaisseaux sanguins qui transportent le sang vers et depuis le cœur. Les artères éloignent le sang du cœur et les veines le ramènent vers le cœur. Le système circulatoire transporte l’oxygène, les nutriments et les hormones vers les cellules, et élimine les déchets, comme le dioxyde de carbone. Ces voies circulent dans un seul sens, pour que les choses aillent là où elles doivent aller.
Quelles sont les parties du cœur ?
Le cœur est composé de quatre cavités – deux en haut et deux en bas : Les deux chambres inférieures sont le ventricule droit et le ventricule gauche. Elles pompent le sang hors du cœur. Une paroi appelée le septum interventriculaire se trouve entre les deux ventricules.
Les deux cavités supérieures sont l’oreillette droite et l’oreillette gauche. Elles reçoivent le sang qui entre dans le cœur. Une paroi appelée le septum interatrial se trouve entre les oreillettes.

Un cœur sain

Les oreillettes sont séparées des ventricules par les valves auriculo-ventriculaires :

  • La valve tricuspide sépare l’oreillette droite du ventricule droit.
  • La valve mitrale sépare l’oreillette gauche du ventricule gauche.

Deux valves séparent également les ventricules des gros vaisseaux sanguins qui transportent le sang quittant le cœur : La valve pulmonaire se situe entre le ventricule droit et l’artère pulmonaire, qui transporte le sang vers les poumons. La valve aortique est située entre le ventricule gauche et l’aorte, qui transporte le sang vers le corps.

Quelles sont les parties du système circulatoire ?

Deux voies de circulation partent du cœur : La circulation pulmonaire est une courte boucle allant du cœur aux poumons et inversement. La circulation systémique transporte le sang du cœur vers toutes les autres parties du corps et vice-versa.
Dans la circulation pulmonaire : L’artère pulmonaire est une grosse artère qui vient du cœur. Elle se divise en deux branches principales et amène le sang du cœur aux poumons. Au niveau des poumons, le sang absorbe de l’oxygène et rejette du dioxyde de carbone. Le sang retourne ensuite au cœur par les veines pulmonaires.
Dans la circulation systémique : Ensuite, le sang qui retourne au cœur a capté beaucoup d’oxygène dans les poumons. Il peut donc maintenant aller dans le corps. L’aorte est une grosse artère qui quitte le cœur en transportant ce sang oxygéné. Des ramifications de l’aorte envoient le sang aux muscles du cœur lui-même, ainsi qu’à toutes les autres parties du corps. Comme un arbre, les branches deviennent de plus en plus petites à mesure qu’elles s’éloignent de l’aorte.
Au niveau de chaque partie du corps, un réseau de minuscules vaisseaux sanguins appelés capillaires relie les très petites branches de l’artère à de très petites veines. Les capillaires ont des parois très fines et c’est par eux que les nutriments et l’oxygène sont acheminés vers les cellules. Les déchets sont amenés dans les capillaires.
Les capillaires débouchent ensuite sur de petites veines. Les petites veines mènent à des veines de plus en plus grandes lorsque le sang se rapproche du cœur. Des valves situées dans les veines permettent au sang de circuler dans la bonne direction. Deux grandes veines qui mènent au cœur sont la veine cave supérieure et la veine cave inférieure. (Les termes supérieur et inférieur ne signifient pas qu’une veine est meilleure que l’autre, mais qu’elles sont situées au-dessus et au-dessous du cœur).
Une fois que le sang est revenu dans le cœur, il doit réintégrer la circulation pulmonaire et retourner dans les poumons pour y déposer le dioxyde de carbone et y prélever davantage d’oxygène.

Comment le cœur bat-il ?

Le cœur reçoit des messages du corps qui lui indiquent quand pomper plus ou moins de sang en fonction des besoins de la personne. Par exemple, lorsque vous dormez, il pompe juste assez pour fournir les faibles quantités d’oxygène dont votre corps a besoin au repos. En revanche, lorsque vous faites de l’exercice, le cœur pompe plus rapidement pour que vos muscles reçoivent plus d’oxygène et puissent travailler plus dur.
La façon dont le cœur bat est contrôlée par un système de signaux électriques dans le cœur. Le nœud sinusal (ou sino-auriculaire) est une petite zone de tissu située dans la paroi de l’oreillette droite. Il envoie un signal électrique pour déclencher la contraction (pompage) du muscle cardiaque. Ce nœud est appelé “pacemaker” du cœur car il détermine la fréquence des battements cardiaques et fait en sorte que le reste du cœur se contracte à son rythme.
Ces impulsions électriques font d’abord se contracter les oreillettes. Ensuite, les impulsions descendent jusqu’au nœud auriculo-ventriculaire (ou AV), qui agit comme une sorte de station relais. De là, le signal électrique passe par les ventricules droit et gauche, qui se contractent.

Un battement de cœur complet se compose de deux phases :

La première phase est appelée systole (prononcez : SISS-tuh-lee). C’est le moment où les ventricules se contractent et pompent le sang dans l’aorte et l’artère pulmonaire. Pendant la systole, les valves auriculo-ventriculaires se ferment, créant le premier son (le lub) d’un battement de cœur. Lorsque les valves auriculo-ventriculaires se ferment, elles empêchent le sang de remonter dans les oreillettes.

https://medecine.news/

Pendant ce temps, les valves aortiques et pulmonaires s’ouvrent pour laisser passer le sang dans l’aorte et l’artère pulmonaire. Lorsque les ventricules finissent de se contracter, les valves aortiques et pulmonaires se ferment pour empêcher le sang de retourner dans les ventricules. C’est la fermeture de ces valves qui crée le deuxième son (le dub) d’un battement de cœur.
La deuxième phase est appelée diastole (prononcez : die-AS-tuh-lee). C’est le moment où les valves auriculo-ventriculaires s’ouvrent et où les ventricules se détendent. Cela permet aux ventricules de se remplir de sang provenant des oreillettes et de se préparer pour le prochain battement de cœur.

Comment puis-je contribuer à garder mon cœur en bonne santé ?

Pour aider à garder votre cœur en bonne santé :

  • Faites beaucoup d’exercice.
  • Adoptez un régime alimentaire nutritif.
  • Atteignez et conservez un poids santé.
  • Si vous fumez, arrêtez.
  • Passez régulièrement des examens médicaux.
  • Informez le médecin de tout antécédent familial de problèmes cardiaques.

Informez le médecin si vous avez des douleurs thoraciques, des difficultés à respirer, des vertiges ou des évanouissements, ou si vous avez l’impression que votre cœur va parfois très vite ou saute un battement.