La peau

Elle s’irrite facilement, tire, pince, rougeur facilement et n’est jamais assez confortable. C’est le portrait d’une peau sensible. Si vous vous reconnaissez aussi, faites défiler les pages : vous trouverez les réponses aux questions que vous vous êtes toujours posées. A commencer par l’utilisation du savon et de l’eau….

Si ma peau tire, puis-je me laver le visage à l’eau du robinet ?

La plupart des dermatologues disent que c’est le couple “chlore + calcaire” qui irrite davantage une peau déjà sensible. Après tout, si vous sentez votre visage, le rinçage à l’eau est la dernière chose que vous voulez faire, surtout le soir.
L’alternative ? Maquiller avec un lait démaquillant, de préférence crémeux, formulé pour les peaux sèches. Et ensuite éliminer les résidus du produit avec un tonique apaisant et apaisant. Ne vous lavez jamais le visage avec des produits moussants, pas même le matin.
 
Puis-je utiliser du savon sur mon visage ?

Certainement pas recommandé ! Le seul savon autorisé est le bloc spécial “non-savon” que l’on trouve en pharmacie, un produit solide fabriqué sans les ingrédients des savons ordinaires, qui irrite la peau sensible (surtout le laureth sulfate de sodium). Sont également jetés les différents savons de Marseille, l’huile d’olive, le lait, l’aloès, etc.
Il est préférable de confier le nettoyage du visage à une base nettoyante spécifique pour les peaux sensibles. Les versions plus émollientes sont également recommandées pour les peaux sèches, pour prévenir les problèmes tels que : rougeurs, gerçures et irritations. Ces produits sont également disponibles en pharmacie.

Puis-je utiliser un fond de teint ?

Bien sûr ! A condition que vous le choisissiez conçu pour les peaux sensibles et avec une texture qui vous convient. Si, en plus de la sensibilité, vous avez tendance à vous dessécher, utilisez des formules riches en antioxydants qui protègent davantage la peau. Si votre peau brille facilement, assurez-vous que vos produits sont exempts d’huiles occlusives. La différence réside aussi dans le climat dans lequel vous vivez : la fondation doit changer si vous vivez en montagne ou en ville.
N’oubliez pas non plus que le fond de teint est le “manteau” que nous portons tous les jours avant de partir, c’est-à-dire un bouclier protecteur qui aide à ne pas altérer l’équilibre – très fragile – de la peau sensible.
 
Le maquillage de tous les jours fait-il mal à votre peau ?

Non, ça ne l’est pas ! Les cosmétiques de dernière génération sont désormais formulés de manière à ne pas obstruer les pores ou, au contraire, à ne pas assécher la peau. Nous ne sommes plus dans les années 50 quand les trucs étaient des pâtes grasses ou des poudres siccatives comme le talc.
La suggestion est de toujours acheter uniquement des produits de qualité et éventuellement dans les circuits de vente traditionnels (non à l’improbable bricolage et aux produits inconnus super discountés dans les stands) : il y a maintenant de tous les prix !

En fait, selon les dermatologues, c’est le contraire qui est vrai : ceux qui ne se maquillent pas ont tendance à ne pas adopter les bonnes habitudes qui maintiennent leur peau en bonne santé, comme la nettoyer chaque jour avec des détergents spéciaux, l’hydrater et surtout l’écouter pour comprendre ses besoins. Et puis toutes les astuces contiennent maintenant le SPF, filtre protecteur contre le soleil, y compris les fards à paupières et les rouges à lèvres !

La peau sensible se transforme-t-elle en couperose ?

Habituellement, les dermatologues expliquent que la tendance à développer la couperose est constitutionnelle sur une base génétique. Cela se produit lorsque la peau devient plus fragile face à l’attaque des facteurs déclenchants, qui peuvent être le climat, la nutrition, la période de vie, etc. (Le stress peut aussi avoir un impact). Donc ces rougeurs agaçantes, d’occasionnelles à permanentes. Si vous remarquez des changements dans ce sens, contactez votre dermatologue qui saura vous conseiller sur le bon traitement pour arrêter le problème à la naissance.

Quel est l’aspect dont je dois m’occuper le plus ?

En plus du nettoyage, l’hydratation est le mot clé pour prendre soin de la peau sensible. Ne manquez pas un bon hydratant qui fournit de l’eau toute la journée, l’empêchant de s’évaporer facilement des couches supérieures de l’épiderme. C’est l’une des causes de la sensation de tirer la peau. Comment y remédier alors ? L’astuce consiste à choisir une bonne crème émolliente qui contient des ingrédients actifs qui peuvent aider à reconstituer le tissu cutané en augmentant les niveaux d’hydratation. De plus, les lipides eudermiques naturels, c’est-à-dire des lipides similaires à la texture de la peau (ils ne sont donc pas gras), comme les huiles naturelles, sont amis des peaux sensibles. Vérifiez sur l’étiquette les ingrédients qui calment votre sensibilité.

Si j’adopte ces règles, vous aurez une peau plus lisse et plus douce, car elle est protégée par un film invisible qui agit comme une barrière contre les agents extérieurs.

Puis-je utiliser le gommage sur une peau sensible ?

Évitez-le comme la peste si vous avez des rougeurs et utilisez-le avec mesure si vous avez la peau sèche qui s’irrite facilement. ( Pour l’épilation définitive c’est encore autre chose ) En attendant, le choix du produit est important : il doit avoir les plus petits granulés émulsionnés à l’eau jusqu’à leur disparition. Les gros granulés (comme le sel de cuisine par exemple) conviennent au corps et généralement aux peaux les plus résistantes. Un truc que peu de gens savent est d’ajouter au gommage 2 gouttes d’huile d’églantier qui atténue la sensation de frotter l’exfoliant, rendant une peau douce et moins “abrasée”. Et puis réduisez la fréquence : si la peau normale peut le faire une fois par semaine, vous vous installez 2 fois par mois.