Hyaluronidase : Questions et réponses

Hyaluronidase

L’hyaluronidase est une préparation de hyaluronidase testiculaire ovine purifiée, une enzyme protéique. La structure chimique exacte de cette enzyme est inconnue.

L’hyaluronidase injectable est présenté sous forme de solution stérile, non conservée, incolore, dont le pH est de 6,4 à 7,2. Chaque mL contient 200 unités USP de hyaluronidase ovine avec 0,93 mg de lactose, 0,36 mg de phosphate de potassium dibasique, 0,23 mg de phosphate de potassium monobasique et 9,0 mg de chlorure de sodium.

Indications et posologie
Administration sous-cutanée de liquides
L’hyaluronidase injectable est indiqué comme adjuvant dans l’administration sous-cutanée de liquides pour assurer l’hydratation.

Dispersion et absorption des médicaments injectés
Il est indiqué comme adjuvant pour augmenter la dispersion et l’absorption d’autres médicaments injectés.

Urographie sous-cutanée
L’hyaluronidase est indiqué comme adjuvant en urographie sous-cutanée pour améliorer la résorption des agents radio-opaques.

DOSAGE ET ADMINISTRATION
Les médicaments administrés par voie parentérale doivent faire l’objet d’une inspection visuelle pour déceler toute particule ou décoloration avant l’administration, lorsque la solution et le contenant le permettent.

L’hyaluronidase injectable doit être administré de la façon décrite ci-dessous, puisque ses effets relatifs à l’absorption et à la dispersion d’autres médicaments ne sont pas produits lorsqu’il est administré par voie intraveineuse.

Aspirer la quantité désirée d’hyaluronidase dans la seringue pour obtenir l’activité hyaluronidase cible (unités USP).

Quantité de solution d’hyaluronidase prélevée par activité hyaluronidase cible
Activité hyaluronidase cible (unités USP) Volume prélevé du flacon (mL)
50 unités 0,25 mL
75 unités 0,38 mL
150 unités 0.75 mL
200 unités 1.0 mL
Après le mélange avec le médicament, conserver entre 15 et 25 °C (59 et 77 °F) et utiliser dans les 6 heures.

Administration de liquide sous-cutané (hypodermoclyse)
Insérez l’aiguille en prenant des précautions aseptiques. Avec la pointe libre et mobile entre la peau et le muscle, commencez la clystose ; le liquide devrait commencer à pénétrer facilement sans douleur ni bosse. Injectez ensuite du injection de hyaluronidase dans le tube en caoutchouc près de l’aiguille.

Une autre méthode consiste à injecter l’hyaluronidase sous la peau avant la clyse. 200 unités faciliteront l’absorption de 1 000 ml ou plus de solution. Comme pour toute thérapie liquidienne parentérale, il faut surveiller de près l’effet du traitement et prendre les mêmes précautions pour rétablir l’équilibre liquidien et électrolytique que pour les injections intraveineuses. La dose, le rythme d’injection et le type de solution (solution saline, glucose, Ringer, etc.) doivent être soigneusement adaptés à chaque patient. Lorsque des solutions dépourvues d’électrolytes inorganiques sont administrées par hyaluronidase, une hypovolémie peut se produire. Ceci peut être évité en utilisant des solutions contenant des quantités adéquates d’électrolytes inorganiques et/ou en contrôlant le volume et la vitesse d’administration.

L’hyaluronidase peut être ajouté à de petits volumes de solution (jusqu’à 200 ml), tels que de petits clystères pour les nourrissons ou des solutions de médicaments pour injection sous-cutanée. Chez les nourrissons et les enfants de moins de 3 ans, le volume d’une seule clyse doit être limité à 200 mL ; et chez les prématurés ou pendant la période néonatale, la dose quotidienne ne doit pas dépasser 25 mL/kg de poids corporel ; la vitesse d’administration ne doit pas être supérieure à 2 mL par minute. Chez les patients plus âgés, la vitesse et le volume d’administration ne doivent pas dépasser ceux employés pour la perfusion intraveineuse.

Absorption et dispersion des médicaments injectés
L’absorption et la dispersion d’autres médicaments injectés peuvent être améliorées en ajoutant 50 à 300 unités, le plus souvent 150 unités de hyaluronidase à la solution injectable.

Urographie sous-cutanée
L’administration de produits de contraste urographiques par voie sous-cutanée est indiquée lorsque l’administration intraveineuse ne peut être réalisée avec succès, en particulier chez les nourrissons et les jeunes enfants. Le patient étant en décubitus dorsal, 75 unités de médicament d’hyaluronidase injectable sont injectées par voie sous-cutanée au-dessus de chaque omoplate, suivies de l’injection du produit de contraste aux mêmes endroits.

COMMENT FOURNIR LE PRODUIT
Formes posologiques et dosages
Hyaluronidase ovine 200 unités USP/mL flacons à usage unique

Conservation et manipulation
L’hyaluronidase injectable ovine est fourni stérile sous forme de 200 unités USP/mL d’hyaluronidase ovine non conservée, 1,2 ml dans un flacon de verre de 2 ml à usage unique avec un bouchon en caoutchouc et un sceau en aluminium.

Conservation
Protéger de la lumière.
Conserver le flacon non ouvert au réfrigérateur entre 2° et 8°C (35° et 46°F).
Ne pas congeler.

EFFETS SECONDAIRES
Les effets indésirables suivants ont été identifiés lors de l’utilisation post-approbation des produits à base de hyaluronidase. Comme ces réactions sont rapportées volontairement par une population de taille incertaine, il n’est pas toujours possible d’estimer de façon fiable leur fréquence ou d’établir une relation de cause à effet avec l’exposition au médicament. Les réactions indésirables les plus fréquemment signalées ont été des réactions locales au site d’injection.

Il a été rapporté que l’hyaluronidase augmente les effets indésirables associés aux produits médicamenteux co-administrés. L’œdème a été signalé le plus fréquemment en association avec l’hypodermoclyse.

Des réactions allergiques (urticaire, angioedème) ont été rapportées chez moins de 0,1% des patients recevant de la hyaluronidase. Des réactions de type anaphylactique à la suite d’un bloc rétrobulbaire ou d’injections intraveineuses sont survenues, mais rarement.

Interactions médicamenteuses
INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES
Il est recommandé de consulter les références appropriées concernant les incompatibilités physiques ou chimiques avant d’ajouter hyaluronidase injectable à une solution contenant un autre médicament.

Voir https://www.riccardomarsili.fr/traitement-avec-hyaluronidase pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code