novembre 27, 2022
11 11 11 AM
Les problèmes ophtalmologiques possibles
Faire une augmentation mammaire à la ménopause
Traitement Vacuum, questions et réponses
Traitement hypersensibilité dentaire
Traitement lumière pulsée
Augmentation mammaire ratée que faire ?
Je transpire trop ! Que puis-je faire ?
Injection de prp en médecine esthétique
Convalescence après l’augmentation mammaire, tout savoir !
Faire du prp pour le dos
Latest Post
Les problèmes ophtalmologiques possibles Faire une augmentation mammaire à la ménopause Traitement Vacuum, questions et réponses Traitement hypersensibilité dentaire Traitement lumière pulsée Augmentation mammaire ratée que faire ? Je transpire trop ! Que puis-je faire ? Injection de prp en médecine esthétique Convalescence après l’augmentation mammaire, tout savoir ! Faire du prp pour le dos
implant motiva

Solution contre la Ptôse mammaire

Rate this post

L’âge est plus qu’un chiffre ; c’est un état d’esprit et de corps. Votre esprit peut se sentir vibrant et jeune, mais votre corps peut vous montrer le contraire. Le vieillissement cosmétique ne peut être évité. Nous n’avons pas non plus la possibilité de savoir exactement quand certains problèmes peuvent survenir. La ptose mammaire est l’un de ces problèmes. Le mot ptosis vient du mot grec « chute ». Il s’agit d’un terme exact pour décrire l’affaissement qui affecte généralement les seins à un moment donné.

La mastopexie est une solution valable pour la ptose mammaire

La Ptose mammaire peut se produire sur une échelle. Elle est le résultat de l’étirement de ce que l’on appelle les ligaments suspenseurs du sein de Cooper. Au cours des premières années de l’âge adulte, notamment lorsque les seins sont plus petits et avant la grossesse, ces ligaments sont courts et tendus. La croissance mammaire liée à la grossesse, l’allaitement et les variations du taux d’œstrogènes peuvent modifier la densité des seins. Les tissus mammaires plus lourds sont plus sensibles aux effets de la gravité auxquels on ne peut échapper. Plus les ligaments suspenseurs du sein de Cooper s’étirent, plus la ptose est grave. La gravité peut aller d’une ptose légère, dans laquelle le mamelon et l’aréole se trouvent encore au-dessus du pli inframammaire, à une ptose sévère, dans laquelle le mamelon et l’aréole se trouvent au fond du sein, sous le pli inframammaire.

Vous ne savez pas où se trouve ce pli ?

Placez un crayon à l’endroit où le bas de votre sein rejoint votre poitrine. Laissez ensuite le tissu mammaire se placer normalement. Cela peut vous aider à observer à quel point vos seins s’affaissent. En 2019, la mastopexie, chirurgie de lifting des seins, a augmenté de 3 % par rapport à l’année précédente. Elle a augmenté de 114 % depuis 2000, dépassant la croissance de l’augmentation mammaire.

Qu’est-ce qu’un lifting des seins ?

La chirurgie de lifting des seins est une intervention qui remodèle les monticules mammaires pour obtenir une meilleure forme, une meilleure taille et une meilleure position. Au cours de l’intervention, le chirurgien retire la peau excédentaire et, si nécessaire, le tissu glandulaire. Le complexe mamelon-aréole peut également être repositionné ou redimensionné. Un lifting des seins peut souvent coïncider avec des procédures auxiliaires telles que l’augmentation mammaire. En fonction du résultat souhaité et de l’ampleur de la correction nécessaire, le chirurgien envisage quelques techniques de mastopexie différentes. Chacune d’entre elles est désignée en fonction de ses incisions.

Mastopexie en croissant

La technique de mastopexie en croissant consiste à retirer une section de peau mammaire en forme de demi-lune du bord supérieur du complexe mamelon-aréole. Le mamelon et l’aréole sont repositionnés plus haut, ce qui donne une apparence liftée. Cette technique peut être pratiquée en même temps que la pose d’implants mammaires et convient pour un lifting subtil.

Mastopexie circumaréolaire

La technique de mastopexie circumaréolaire consiste à pratiquer une incision autour du complexe mamelon-aréole. Une seconde incision pratiquée à quelques centimètres de la première permet au chirurgien de retirer une section de peau en forme de beignet entre les deux. Le bord extérieur de la peau est resserré sur l’incision intérieure pour soulever le sein. Le chirurgien peut également placer des sutures internes en profondeur dans le tissu mammaire. Ce type de mastopexie permet d’obtenir un lifting plus important que l’incision en croissant, mais il reste relativement léger.

Mastopexie verticale ou Lollipop

Les incisions pour cette technique sont pratiquées autour du complexe mamelon-aréole et le long de la partie antérieure et centrale du sein jusqu’au pli inframammaire. Les tissus sont retirés de la partie inférieure du sein, poussant le mamelon et l’aréole vers le haut pour donner une apparence liftée. Une partie de l’incision étant cachée autour de la peau colorée de l’aréole, la mastopexie en sucette permet d’obtenir un lifting plus important avec une cicatrice minimale.

Mastopexie à l’ancre ou en T inversé

Cette technique de lifting des seins implique une incision à l’avant, au centre du sein, et une incision perpendiculaire le long du pli inframammaire, comme un T inversé. Cette technique d’incision permet un plus grand remodelage des tissus et un lifting maximal, mais elle entraîne le plus de cicatrices. N’oubliez pas, cependant, que les cicatrices du lifting mammaire sont dissimulées sous un maillot ou un soutien-gorge. Voir https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-sante-du-quotidien/2569689-ptose-mammaire-prise-en-charge-seins-qui-tombent-chirurgie/ pour en savoir plus sur le sujet !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.