septembre 26, 2021
11 11 11 AM
Se refaire les fesses
Filler pour les lèvres du visage
Injection botox pour homme
Quelle différence entre rhinoplastie et rhinofiller ?
Histoire de la médecine esthétique
C’est quoi le Gummy Smile à Lausanne ?
Comment choisir un bon chirurgien esthétique ?
Liposuccion résultats après combien de temps ?
Hyperplasie adipeuse paradoxale à Genève, questions et réponses
Questions et réponses sur la chirurgie des paupières
Latest Post
Se refaire les fesses Filler pour les lèvres du visage Injection botox pour homme Quelle différence entre rhinoplastie et rhinofiller ? Histoire de la médecine esthétique C’est quoi le Gummy Smile à Lausanne ? Comment choisir un bon chirurgien esthétique ? Liposuccion résultats après combien de temps ? Hyperplasie adipeuse paradoxale à Genève, questions et réponses Questions et réponses sur la chirurgie des paupières

Comment marche le coolsculpting à geneve ?

Pourquoi on a essayé le Coolsculpting :

C’est la première fois sur le blog que on se penche vraiment sur des options de traitement de beauté sérieuses, mais on est ravie de partager avec vous une expérience du Coolsculpting et de vous faire découvrir un peu plus les coulisses de la vie réelle.  On a donc été informée de tous les avantages et inconvénients de ce traitement avant même d’avoir envisagé sérieusement de le faire soi-même.

6 conseils pour le Coolsculpting avant et après

On a commencé à réaliser au cours de l’année dernière que, bien que on essaie de s’entraîner régulièrement et de manger sainement, les abdominaux inférieurs refusaient de coopérer malgré tous les efforts.  On sait  que certaines personnes peuvent considérer la coolsculpture comme un raccourci, mais pour soi, il s’agissait de ma motivation à rester sur la bonne voie.  C’était l’occasion de s’attaquer à cette zone récalcitrante des abdominaux inférieurs et des poignées d’amour, et de continuer à passer à la vitesse supérieure pour obtenir une apparence encore plus éclatante.  Les résultats que on a pu constater n’ont fait que renforcer ma volonté d’être en meilleure santé et en meilleure forme.  C’est pourquoi on a décidé de travailler avec Un chirurgien esthétique suisse à Lausanne et Genève  et de tenter une expérience de coolsculpting.  On a pensé qu’il n’était que juste de partager une expérience et les conclusions au cas où vous envisageriez de l’essayer vous-même.

Qu’est-ce que le Coolsculpting ?

Le Coolsculpting est un traitement non chirurgical qui gèle la graisse et élimine naturellement les cellules graisseuses indésirables de votre corps.  C’est un traitement non invasif, qui ne nécessite ni chirurgie ni aiguilles et qui est approuvé par l’autorité sanitaire publique.  Le Coolsculpting est destiné au traitement de l’abdomen, des flancs et des cuisses intérieures et extérieures.  On a choisi l’abdomen et les flancs postérieurs (c’est-à-dire les poignées d’amour).

L’ expérience – Le processus :

Le coup d’envoi : On a officiellement commencé l’expérience de coolsculpting par une consultation et une visite d’un chirurgien esthétique suisse à Lausanne et Genève .  Le studio était magnifique et le personnel a parfaitement expliqué le processus, y compris ce à quoi on devait s’attendre.

Préparation : Après être revenue pour le traitement de coolsculpting et avoir rempli les papiers, on a donné un soutien-gorge de sport et un short en spandex à porter.   Nous avons pris des photos à 360° de l’ensemble de l’abdomen afin de pouvoir comparer les photos prises avant, après 6 semaines et 12 semaines plus tard.  Ensuite, on a installé dans la salle de traitement et c’était parti ! Le tampon de gel applicateur a été appliqué sur la peau pour la protéger dans les zones de traitement, et … il faisait FROID !  Mais on se dit : “Si c’est tout ce qu’il y a, je peux le supporter”.  Malheureusement, on avait tort.  Il a fait BEAUCOUP plus froid lorsque l’appareil de coolsculpting a été utilisé.   Comme on  traitait à la fois les abdominaux inférieurs avant et les flancs postérieurs, on a installé une machine de chaque côté.  On a donc traité le côté gauche des abdominaux inférieurs et le côté droit des flancs. La machine coolsculpting fonctionne comme un aspirateur géant qui aspire une petite zone sur laquelle se concentrer.  Ce n’était pas douloureux, mais plutôt une sensation très étrange.  Une pression importante était exercée sur le corps.

Le traitement :  Une fois que le froid est entré en action pour geler la graisse, la peau était tellement engourdie qu’on ne sentait plus rien.  Heureusement, le chirurgien esthétique suisse à Lausanne et Genève  a gardé la pièce un peu plus chaude, car on portait les vêtements de base, et ils ont fourni une couverture confortable pour se blottir. On a passé le temps à regarder un peu de Netflix et à répondre à des emails.  On a pensé à sortir un ordinateur portable pour être productive, mais on avait juste envie de passer en mode Netflix & Chill 😉  Le personnel s’est assuré que on était  bien installé, a souvent surveillée et a apporté une délicieuse tasse de fruits délicieux… c’est ce qu’on appelle une hospitalité exceptionnelle.

Conclusion : À la fin du premier tour (environ 35 minutes seulement), les applicateurs ont été retirés et le personnel du chirurgien esthétique suisse à Lausanne et Genève  a massé la zone traitée.  C’est la partie la plus inconfortable de l’expérience, mais rien qui n’empêcherait de la refaire.  En fait, le personnel masse la zone traitée immédiatement après le retrait de l’applicateur, car cela permet de réduire le gonflement et d’augmenter la réponse positive du corps au Coolsculpting.  On a l’impression de masser un bleu. Alors qu’on était au milieu de la deuxième série de traitements et que on n’avait jamais reçu de Botox, on a eu l’occasion de recevoir une injection gratuite de Botox.  Un maître injecteur d ‘une société sœur du chirurgien esthétique suisse à Lausanne et Genève, est passée voir et a fait un traitement au Botox sur le front pour lisser les “onze lignes” verticales, c’est-à-dire les lignes glabellaires.  C’était tellement pratique d’avoir la possibilité d’essayer le Botox sans interrompre le traitement de coolsculpting, au lieu d’un déplacement et d’un rendez-vous supplémentaires.  On a vraiment adoré les résultats du Botox et après deux mois, les résultats sont toujours aussi bons. Lorsque on a terminé la deuxième séance, on se  nettoie et on a remis les vêtements de ville.  La peau était un peu collante à cause de l’applicateur de gel, mais on avait à sa disposition de nombreuses lingettes humides et une serviette pour se nettoyer facilement. Voir ce site https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-de-la-silhouette/cryolipolyse-geneve/ et vous en saurez plus encore !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code