augmentation mammaire composite avis
Rate this post

CONCEPTS GÉNÉRAUX sur le Lifting des seins

C’est l’opération qui permet de remonter et de remodeler le sein sans en réduire la taille. Elle est surtout indiquée dans les suites de grossesses ou d’amaigrissements notables lorsqu’il existe un déséquilibre entre la composante cutanée du sein qui apparaît en excès et le parenchyme glandulaire sous-jacent. En général, le sein est en position basse avec vidange des quadrants supérieurs. Dans ce cas, il est nécessaire d’enlever l’excès de peau, de repositionner le complexe aréole-mamelon et la glande mammaire à l’endroit le plus approprié. Pour cette opération, le chirurgien utilise des techniques similaires à celles de la mammoplastie de réduction, en faisant davantage appel à ses connaissances sur l’élasticité de la peau afin de réduire au maximum les cicatrices finales.
Selon l’importance de la ptose mammaire et de l’excès de peau, on obtient des cicatrices de tailles différentes : dans les formes modérées, la cicatrice est limitée à l’aréole, tandis que dans les formes plus sévères, elle peut s’étendre verticalement du bord inférieur de l’aréole au pli sous-mammaire et également horizontalement le long du pli sous-mammaire.
Le résultat est une poitrine d’apparence jeune et naturelle, c’est-à-dire liftée, tonifiée et bien projetée.
Si les seins ne sont pas assez gros ou semblent inadaptés au physique de la femme, des implants mammaires peuvent être insérés en même temps.
Depuis quelques temps, les résultats de la mastopexie peuvent être grandement améliorés en combinant, au cours de la même opération, l’insertion de tissu adipeux (lipofilling) dans le but d’obtenir un plus grand remplissage du pôle supérieur ou de rendre le profil du sein plus harmonieux avec une plus grande rondeur du pôle inférieur (voir le chapitre : lipofilling du sein). Cette intervention supplémentaire est possible si l’excès de graisse est suffisant dans d’autres zones du corps et peut entraîner une amélioration globale significative.

EXAMEN PRÉOPÉRATOIRE

Il permet l’examen clinique avec notamment l’évaluation de l’excès de peau et de la ptose glandulaire.
Il permet également de recueillir des informations sur les grossesses précédentes, les éventuelles pertes de poids et la situation hormonale et pondérale actuelle.

L’opération de mastopexie peut être réalisée sous anesthésie locale avec sédation ou sous anesthésie générale, selon le cas, et dure environ deux heures.
Les incisions varient en fonction de l’étendue de l’excès de peau et de la ptose glandulaire présente. La glande est libérée dans le plan profond au-dessus du muscle pectoral, façonnée et positionnée à l’endroit le plus approprié. Les drains ne sont pas appliqués de manière systématique. La procédure se termine par un pansement de contenu.

TRAITEMENT POST-OPÉRATOIRE

La mastopexie peut être réalisée en ambulatoire. La douleur postopératoire est généralement très modeste et bien tolérée.
Après 24 ou 48 heures, le pansement est remplacé par un soutien-gorge élastique qui doit être porté pendant un mois.
Les premiers points de suture sont retirés après une semaine et les derniers au cours de la troisième semaine.

A quoi s’attendre après l’opération de mastopexie

  1. Les activités quotidiennes normales peuvent être reprises après 3 à 4 jours.
  2. La douche est autorisée après une semaine.
  3. Les activités sportives peuvent être reprises après un mois.
  4. Les cicatrices ne peuvent pas être exposées au soleil pendant au moins six mois, sauf si une crème filtrante totale est appliquée.
    Même dans ces cas, il peut y avoir une insensibilité ou une faible sensibilité de l’aréole et du mamelon et de toute la région du sein pendant quelques mois.

    COMPLICATIONS POSSIBLES

Outre les complications habituelles de toute intervention chirurgicale, telles que les hématomes et les infections, il faut signaler que les cicatrices, généralement de bonne qualité, peuvent dans certains cas devenir hypertrophiques et diastasiées et nécessiter une révision chirurgicale après un certain temps.
Il est possible, dans de rares cas, que l’hypoesthésie/anesthésie des aréoles persiste dans le temps.
Dans tous les cas, il est nécessaire de connaître les risques sans les surestimer, en étant conscient que toute intervention chirurgicale peut comporter certains inconvénients.
Un chirurgien plasticien compétent et expérimenté est en mesure de minimiser les risques et les complications et de gérer les problèmes de la meilleure façon possible.

Lire ce site https://www.aesthetics-ge.ch/fr/traitements/chirurgie-des-seins/lifting-mammaire/ tenu par un expert en Lifting des seins à Genève

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *