décembre 01, 2021
11 11 11 AM
Découverte de la toxine botulique
Historique de la chirurgie esthétique en France
Les injections d’acide hyaluronique pour la douleur
C’est quoi l’hyperplasie adipeuse paradoxale ?
Augmentation mammaire : questions fréquemment posées
Pourquoi faire une Blépharoplastie à Paris?
Les cicatrices dans l’abdominoplastie
Soutien gorge après augmentation mammaire
Gainage après une augmentation mammaire
Comment se lever après une augmentation mammaire
Latest Post
Découverte de la toxine botulique Historique de la chirurgie esthétique en France Les injections d’acide hyaluronique pour la douleur C’est quoi l’hyperplasie adipeuse paradoxale ? Augmentation mammaire : questions fréquemment posées Pourquoi faire une Blépharoplastie à Paris? Les cicatrices dans l’abdominoplastie Soutien gorge après augmentation mammaire Gainage après une augmentation mammaire Comment se lever après une augmentation mammaire

Conseils utiles pour la grossesse à Geneve

Cet article traite des éléments de la vie (activités, aliments, médicaments, etc.) qui peuvent présenter un risque pour le développement de votre bébé. En suivant les recommandations de cet article, vous réduirez le risque de complications ou de perte de grossesse. Toutes les informations sont basées sur les résultats de la recherche.

A faire et à ne pas faire pour une grossesse en toute sécurité

L’acide folique réduit à presque rien le risque d’anomalies du tube neural chez votre bébé. L’idéal est de commencer à en prendre trois mois avant la conception, mais s’il est trop tard pour cela, ne vous inquiétez pas. Commencez dès maintenant à prendre la quantité quotidienne recommandée et continuez à le faire jusqu’à la fin du premier trimestre (semaine 12 de votre grossesse).

Prenez de l’acide folique et de la vitamine D

La vitamine D aide votre bébé à développer des os, des dents et des muscles sains. Elle contribue à réguler les niveaux de calcium et de phosphate dans votre organisme. Vous en avez besoin pour garder vos os et vos dents en bonne santé. Pour en savoir plus sur la vitamine D.

La prise quotidienne d’un supplément de vitamine D est d’autant plus importante si vous êtes exposé à un risque de carence en vitamine D :

  • si vous avez la peau foncée
  • si vous êtes moins exposé au soleil, par exemple si vous restez souvent à l’intérieur, ou si vous avez l’habitude de vous couvrir la peau pour des raisons culturelles. Ces deux compléments sont les seuls dont vous avez besoin pendant la grossesse, à moins que votre médecin ou votre sage-femme ne diagnostique une carence, comme une carence en fer. Vous pouvez les acheter à bas prix dans les pharmacies ou les supermarchés (si vous achetez des compléments de marque individuelle, ils peuvent être moins chers que les paquets de vitamines de grossesse de marque).

Si vous recevez des allocations ou si vous avez moins de 18 ans, vous pouvez peut-être bénéficier de vitamines gratuites dans le cadre du programme gouvernemental.

Restez active

Pour tout savoir sur l’exercice et la grossesse, la sédentarité (le fait d’être souvent assise) n’est pas saine pour vous et votre bébé. Elle vous expose à un risque accru de prise de poids excessive, de diabète gestationnel, de pré-éclampsie et de varices, et vous êtes plus susceptible de souffrir d’essoufflement et de douleurs lombaires. Si vous faisiez de l’exercice avant votre grossesse, vous pouvez continuer au même niveau, mais écoutez votre corps et ralentissez lorsque vous vous sentez mal à l’aise.  Si vous ne faisiez pas d’exercice avant votre grossesse, vous n’êtes pas obligée de suivre des cours d’exercices organisés, l’important est d’être active. Vous trouverez des conseils pour vous aider à intégrer l’exercice dans votre journée. La quantité d’activité recommandée pour les femmes enceintes est de 30 minutes par jour, quatre fois par semaine.

Réfléchissez à ce que vous mangez

Certains aliments présentent un faible risque d’infection, comme la toxoplasmose ou la listériose. D’autres peuvent vous donner une intoxication alimentaire, comme la salmonelle. D’autres encore contiennent trop de vitamine A ou de mercure, ce qui peut nuire à votre développement. L’infection à la listeria est rare, mais si vous la contractez, elle peut nuire gravement à votre bébé à naître. Les aliments les plus susceptibles de contenir de la listeria sont les suivants :

  • Les fromages à pâte molle affinés aux moisissures, comme le camembert ou le brie, et
  • Les fromages à pâte molle à pâte persillée (il n’y a aucun risque avec les fromages à pâte dure comme le cheddar, le parmesan ou le stilton, ni avec le fromage blanc ou le fromage fondu)
  • Le pâté (même le pâté de légumes)
  • Le lait non pasteurisé.

Il est peu probable que l’intoxication alimentaire à la salmonelle nuise à votre bébé, mais elle peut vous causer de graves diarrhées et vomissements. Les aliments les plus susceptibles d’être porteurs de salmonelles :

  • lait non pasteurisé
  • évitez de consommer des œufs crus ou partiellement cuits ou des aliments susceptibles d’en contenir (comme la mayonnaise), sauf s’ils sont produits selon une norme de sécurité alimentaire.

L’infection par la toxoplasmose est rare, mais si vous la contractez, elle peut nuire gravement à votre enfant à naître. Les aliments les plus susceptibles d’être porteurs du parasite toxoplasme sont les suivants

  • Les plats cuisinés non cuits ou insuffisamment cuits
  • Viande crue ou partiellement cuite, en particulier la volaille
  • Légumes et salades non lavés
  • Les viandes salées ou fermentées (on peut les rendre sûres en les congelant ou en les cuisant avant de les consommer).

Un excès de vitamine A peut affecter le développement de votre bébé.

Les aliments qui contiennent des doses élevées de vitamine A sont les suivants

  • le foie et les produits à base de foie
  • les suppléments multivitaminés à forte dose, les suppléments d’huile de foie de poisson ou tout autre supplément contenant de la vitamine A.
  • Trop de mercure et d’autres polluants, comme les dioxines et les biphényles polychlorés (PCB)

Si vous consommez les aliments suivants, vous risquez de manger trop de mercure et d’autres substances qui peuvent nuire à votre bébé en pleine croissance :

  • requin, espadon ou marlin
  • plus de deux steaks de thon par semaine (environ 140 g cuits ou 170 g crus chacun)
  • plus de quatre boîtes de thon de taille moyenne par semaine
  • plus de deux portions de poisson gras par semaine, comme le saumon, la truite, le maquereau et le hareng.

Pour tout savoir sur l’alimentation pendant la grossesse, consommez du poisson dans les limites indiquées ci-dessus, car c’est une bonne source de nutrition pour votre bébé.

Surveillez les mouvements de votre bébé

Les mouvements de votre bébé sont un signe qu’il va bien. Commencez à surveiller ses mouvements vers la 24e semaine et si vous constatez une diminution de ses mouvements, consultez immédiatement un médecin. Vous trouverez des informations importantes sur ce qu’il faut surveiller et ce qu’il faut faire si vous remarquez une différence.

Dormez sur le côté au cours du troisième trimestre.

Dormir sur le dos au cours du troisième trimestre double le risque de mortinatalité. Vous pouvez vous réveiller dans toutes sortes de positions pendant la nuit, et c’est normal, mais si vous vous couchez sur le côté, vous dormirez en toute sécurité pour votre bébé.

N’oubliez pas votre santé mentale

Pour en savoir plus sur la différence entre les sautes d’humeur et une anxiété/dépression plus profonde, une femme sur dix souffre de troubles mentaux lorsqu’elle est enceinte. Ne considérez pas les sentiments négatifs, inhabituels ou inattendus comme faisant partie de votre grossesse, surtout s’ils durent plus longtemps que prévu.

Pensez à faire les vaccins qui vous sont proposés

Pendant la grossesse, deux vaccins vous seront proposés : Le vaccin contre la coqueluche vous sera proposé par votre médecin généraliste ou votre sage-femme. Ce vaccin vous sera proposé pour renforcer vos anticorps. Ces anticorps seront transmis à votre bébé par le placenta. Le meilleur moment pour vous faire vacciner afin de protéger votre bébé se situe entre la 16e et la 32e semaine de grossesse. Vous pouvez vous faire vacciner à tout moment à partir de la 16e semaine, mais si vous le faites après la 38e semaine, il risque d’être moins efficace. Le vaccin contre la grippe vous sera proposé entre septembre et février. Il est prouvé que les femmes enceintes risquent davantage de développer des complications si elles contractent la grippe pendant leur grossesse.

Emportez vos carnets de grossesse

Il est recommandé d’emporter vos notes prénatales partout où vous allez, car elles contiennent tous vos antécédents médicaux et de grossesse. C’est particulièrement important si vous devez vous rendre à la maternité, surtout à court terme, car c’est ainsi que les professionnels de la santé pourront prendre connaissance de vos antécédents et de ce qui s’est passé pendant votre grossesse. Voir ce site conseillé par notre rédaction : https://sos-gynecologue.ch/obstetrique/suivi-de-grossesse/ >> il vous en apprendra plus encore !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code