Les soins de santé ne sont pas assurés

La loi sur la médecine

Les soins de santé ne sont pas assurés et devront payer pour une faute professionnelle médicale

Depuis le 1er avril 2019 un gouvernent européen  doit assumer le paiement de toutes les compensations pour déficience d’attention ou négligence médicale involontaire dans le domaine de la Santé.Il  a été contrainte de prendre cette décision après l’abandon du concours pour contracter une assurance maladie de responsabilité civile, qui garantit l’assurance de tous les professionnels. Aucune société n’a opté pour ce renouvellement malgré le fait que le montant a été porté de 2,6 à 3,1 millions d’euros par an.

Le contrat de la dernière compagnie d’assurance, a pris fin le 31 mars de la même année, après une prolongation de trois mois. Comme il n’a pas été possible de renouveler le contrat avec cette compagnie d’assurance ou toute autre, le Département de la santé et la Direction générale des marchés, qui dépend du Département du Trésor, évaluent différentes options pour faire face à cette situation. Parmi elles, la réalisation d’une procédure négociée avec une compagnie d’assurance ou l’établissement de nouvelles formules d’assurance avec une éventuelle franchise. Cela signifie qu’en dessous de ce montant fixe, l’Administration paierait, tandis que les montants plus élevés seraient réservés à la couverture d’assurance.

La santé indemnisera la famille d’une personne décédée pour une erreur médicale avec près de 140.000 euros

Toutefois, pour l’instant, comme le confirment les sources sanitaires, aucune décision n’a été prise à ce sujet et aucune solution n’a été trouvée et, pour l’instant, toutes les indemnisations possibles pour les demandes d’indemnisation en matière de santé devront être assumées par le Gouvernement d’Aragon.

Problèmes dans d’autres communautés

Les difficultés éprouvées à contracter une police d’assurance pour couvrir les professionnels de la santé publique se répètent dans presque toutes les communautés autonomes, compte tenu de l’augmentation des réclamations et de leur coût ces dernières années. Certaines communautés ont même dû recourir à des compagnies d’assurance étrangères.

Dans le rapport économique publié pour l’appel d’offres manqué, la nécessité d’augmenter le montant annuel est justifiée compte tenu de l’augmentation des demandes de remboursement au cours des dernières années.  En 2015, la politique était clairement déficiente, ce qui a entraîné une augmentation significative du nombre de réclamations, de 159 à 224, qui est resté similaire en 2016 .

En espérant que cet texte vous aura permis d’en savoir plus sur la question. N’hésitez pas à approfondir votre culture sur la question. Cela vous sera fort utile dans un mon de où les questions d’assurances sont primordiales .

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code