septembre 26, 2021
11 11 11 AM
Se refaire les fesses
Filler pour les lèvres du visage
Injection botox pour homme
Quelle différence entre rhinoplastie et rhinofiller ?
Histoire de la médecine esthétique
C’est quoi le Gummy Smile à Lausanne ?
Comment choisir un bon chirurgien esthétique ?
Liposuccion résultats après combien de temps ?
Hyperplasie adipeuse paradoxale à Genève, questions et réponses
Questions et réponses sur la chirurgie des paupières
Latest Post
Se refaire les fesses Filler pour les lèvres du visage Injection botox pour homme Quelle différence entre rhinoplastie et rhinofiller ? Histoire de la médecine esthétique C’est quoi le Gummy Smile à Lausanne ? Comment choisir un bon chirurgien esthétique ? Liposuccion résultats après combien de temps ? Hyperplasie adipeuse paradoxale à Genève, questions et réponses Questions et réponses sur la chirurgie des paupières

Questions sur la toxine botulique : Anti-rides botuliques, les résultats et risques

L’anti-rides botulique est le nom donné à la toxine botulique utilisée pour atténuer les rides qui apparaissent sur le visage.

Introduction

L’utilisation de la toxine botulique en médecine esthétique est répandue depuis de nombreuses années et son innocuité a été prouvée, à condition qu’elle ne soit manipulée que par du personnel médical spécialisé dans ce domaine. Dans le cas contraire, en effet, l’injection de botulinum anti-rides pourrait provoquer des effets secondaires très graves, capables de mettre la santé du patient en grand danger.

Qu’est-ce que le Botox anti-rides ?

Ce que l’on appelle communément le botulisme antirides n’est rien d’autre que de la toxine botulique injectée dans des zones spécifiques du visage pour détendre et éliminer les signes détestables du vieillissement que sont les rides. La toxine botulique est produite par la bactérie Clostridium botulinum (plus simplement appelée botulinum), un micro-organisme anaérobie également responsable de la contamination de certains aliments, dont l’ingestion peut entraîner une véritable intoxication. Le terme botulinum est donc couramment – bien qu’improprement – utilisé pour désigner la toxine produite par la bactérie du même nom. Cependant, malgré sa capacité à provoquer une grave intoxication alimentaire (botulisme), si elle est correctement isolée et purifiée, la toxine botulique peut être administrée par voie parentérale dans le domaine de la médecine esthétique. La Toxine botulique anti-rides utilisée dans ce domaine entre dans la composition de véritables médicaments (Azzalure, Vistabex, Bocouture) dont l’utilisation est réservée à des spécialistes et avec des indications thérapeutiques spécifiques pour le traitement de certains types de rides. Plus précisément, ces médicaments contiennent de la toxine botulique de type A.

Quels types de rides peuvent être traités avec Botulinum?

L’injection intramusculaire de botulinum anti-rides est utile pour lisser et aplanir certains types de rides causées par la contraction continue des muscles du visage, à savoir certains types de rides d’expression, telles que : Les rides glabellaires (ce sont les rides verticales qui se forment entre les sourcils) ; Rides périorbitaires latérales (parfois aussi appelées rides en éventail, mais mieux connues sous le nom de rides de la patte d’oie) ;

Rides frontales.

Les indications ci-dessus sont les indications botuliques anti-rides officiellement approuvées. Cependant, certains médecins utilisent également la toxine botulique pour améliorer l’aspect des plis nasogéniens et des bandes qui se forment sur le cou au niveau du platysma (muscle présent dans la région latérale du cou). Il est clair que cette utilisation – que l’on peut définir d’une certaine manière comme “off-label” – se fait sous la responsabilité directe du spécialiste.

Administration de l’anti-rides botulique

L’anti-rides botulique ne doit être administré au patient que par des médecins spécialisés dans les traitements à la toxine botulique de type A, travaillant dans des cliniques ou des hôpitaux qualifiés.

Plus précisément, le botulinum anti-rides est administré par voie intramusculaire dans les zones du visage que vous souhaitez traiter. En général, le traitement est effectué en ambulatoire et dure environ 15 à 20 minutes.

Comment fonctionne le Botox anti-rides ?

Le botulinum anti-rides est, à toutes fins utiles, un myorelaxant capable de détendre les muscles du visage en interrompant la communication entre eux et les terminaisons nerveuses qui les innervent. Plus précisément, la toxine botulique de type A agit au niveau des terminaisons nerveuses cholinergiques présynaptiques en entravant et en bloquant la transmission neuromusculaire opérée par l’acétylcholine (ACh). Le mécanisme d’action exact peut être simplifié et divisé en plusieurs phases : Immédiatement après l’injection, le botulinum antirides se lie avec une grande affinité à des récepteurs spécifiques présents sur la surface externe de la terminaison présynaptique. Ensuite, la toxine est transférée dans la cellule nerveuse par endocytose médiée par les récepteurs. La toxine est ensuite libérée dans le cytosol où – par interaction avec la protéine SNAP25 responsable de la libération d’ACh – elle induit une inhibition progressive de la libération d’acétylcholine. Les signes cliniques apparaissent en deux ou trois jours et l’effet maximal est obtenu en 5 à 6 semaines.

Après une période qui peut varier d’environ 12 à 24 semaines, les terminaisons nerveuses se régénèrent et les muscles se contractent à nouveau. C’est pourquoi les effets du botulisme anti-rides sont temporaires. Résultats et efficacité

Quels résultats obtenez-vous avec le Botulinum anti-rides ?

Comme mentionné précédemment, les résultats de l’injection botulique anti-rides ne sont pas appréciables immédiatement, mais seulement deux à trois jours après le traitement. Dans tous les cas, le résultat final – si l’injection est bien réalisée – satisfait généralement le patient, car les rides semblent réellement lissées et détendues. Cependant, il ne faut pas oublier que l’effet obtenu avec l’utilisation de la toxine botulique est temporaire et tend à régresser dans les 3 à 6 mois.

Efficacité de l’anti-rides botulique

Bien que les résultats obtenus avec l’injection de botulinum anti-rides soient généralement satisfaisants, il faut noter que l’utilisation de cette substance est efficace pour lisser les rides pas trop profondes. Il n’est donc pas surprenant que le traitement avec la toxine en question ne soit généralement recommandé qu’aux patients de moins de 65 ans. En complément de ce qui vient d’être dit, il convient de préciser que, compte tenu de l’action myorelaxante qu’il induit, le botulinum antirides n’est efficace que pour contrer les rides causées par une hypercontraction des muscles mimiques du visage. En revanche, il n’est pas efficace pour traiter les rides causées par d’autres facteurs, tels que, par exemple, une exposition excessive aux rayons UV (naturels et artificiels – photovieillissement). Effets secondaires

Effets secondaires possibles du traitement anti-rides Botox

Bien que l’utilisation du botulinum anti-rides soit considérée comme sûre, elle peut néanmoins donner lieu à certains effets secondaires. Certaines d’entre elles sont légères/modérées et considérées comme normales, ou du moins assez courantes. D’autres, en revanche, peuvent être plus graves.

Toxine botulique

Qu’est-ce que la toxine botulique ?

La toxine botulique, communément appelée “Botox” du nom de la première marque qui l’a commercialisée, est une substance qui paralyse ou réduit la fonction du muscle sur lequel elle est appliquée. De cette façon, il détend les muscles du visage pendant quelques mois, empêchant la formation de rides et lissant les rides existantes, jusqu’à ce qu’elles soient presque inappréciables. La toxine botulique appliquée par des mains expertes donne au visage une apparence revitalisée et sans rides, avec des résultats 100% naturels. Il permet également de corriger les asymétries.

Dans quels cas est-elle pratiquée ?

Le Botox est utilisé pour corriger les rides dynamiques ou d’expression. Il est principalement appliqué sur la moitié supérieure du visage, mais selon l’analyse clinique, il peut être utilisé sur l’ensemble du visage.

Les domaines les plus courants sont :

  • Entre les sourcils
  • Pattes d’oie
  • Le front

Chez certains patients, la toxine botulique peut également être utilisée pour traiter les pathologies des paupières, comme le blépharospasme ou certains types de ptosis.

Traiter les rides avant qu’elles n’apparaissent

La toxine botulique est un traitement de plus en plus utilisé pour prévenir la formation des rides, car, en relâchant le mouvement des muscles, elle retarde leur apparition. C’est pourquoi, depuis quelque temps, cette tendance est connue sous le nom de “baby botox”, faisant allusion au fait que ce traitement est de plus en plus demandé par les jeunes, qui souhaitent prévenir et/ou ralentir l’apparition des rides, à partir de 28-30 ans environ. Ce traitement précoce consiste à appliquer de la toxine botulique à petites doses, ce qui permet également de garder la peau uniforme, en maintenant une expression naturelle et revitalisée.

Examens précédents

L’expert en esthétique et rajeunissement effectue un examen complet de la peau du visage, ainsi que des zones autour des yeux. Des photographies sont également prises pour évaluer l’état du patient avant et après le traitement.

Pendant le traitement

L’application de la toxine est généralement réalisée dans le cabinet du médecin, sauf dans des cas très particuliers qui nécessitent de la faire en salle d’opération. Avant le traitement, le spécialiste en esthétique oculo-faciale applique une pommade anesthésiante pour éviter que le patient ne ressente une quelconque gêne liée à l’injection. Ensuite, la toxine botulique est injectée en petites quantités dans les zones du visage où les rides doivent être traitées.

Après le traitement

L’application de la toxine botulique est une technique sûre, réalisée par des mains expertes.

Après le traitement, il est important de suivre ces instructions :

  • Ne vous couchez pas avant 4 heures
  • Pendant les 24 premières heures :
  • Ne pas faire d’exercice
  • Ne pas prendre de bain de soleil ou de rayons UVA
  • Ne pas prendre de bains de sauna
  • Pas de massages du visage

Les résultats définitifs sont visibles après 4 jours et durent entre 4 et 6 mois, selon le patient. En outre, dans de très rares cas, le patient connaît des complications, très peu fréquentes, telles que des maux de tête, des ecchymoses ou une inflammation des zones où le traitement est appliqué.

Le traitement aux toxines est une procédure très simple.

En cas de blépharospasme, de traitement cosmétique et en cas de paralysie oculomotrice, elle est réalisée en ambulatoire. Elle consiste en des injections de toxine botulique dans le muscle à traiter, réparties selon le cas et la pathologie. L’intervention est indolore car on applique préalablement une crème anesthésiante sur la peau dans les zones de ponction en cas de blépharospasme et d’esthétique, et en cas de paralysie avec l’instillation de gouttes anesthésiantes. L’injection de la toxine est réalisée en moins de cinq minutes et le patient quitte la clinique seul à la fin de la procédure. Dans les cas où la toxine est nécessaire en complément d’une chirurgie du strabisme, selon la complexité du cas et l’âge du patient, elle peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale, dans les deux cas en ambulatoire.

Résultats

L’effet de la toxine est visible au bout d’une semaine et, comme tout autre médicament, elle a une demi-vie de 3 à 6 mois, selon les cas. Pour cette raison, les patients traités à la toxine botulique doivent se rendre chez l’ophtalmologiste pour son application deux ou trois fois par an.

Risques possibles

Le traitement par cette toxine est contre-indiqué chez les patients présentant une hypersensibilité à la toxine ou en cas d’infection du site de ponction. Des contre-indications relatives (déconseillé) sont également envisagées en cas de grossesse, si la mère allaite ou si le patient prend un médicament qui interfère avec la transmission neuromusculaire. C’est un médicament très sûr qui ne présente généralement pas d’effets indésirables. Certains effets locaux transitoires peuvent se produire, mais ils sont rares et facilement résolus, comme une rougeur ou une petite inflammation dans la zone de ponction, dans ce cas, seule l’application de froid local serait suffisante.

S’il y a un effet indésirable à la toxine, il est transitoire.

Pour toutes ces raisons, nous pouvons affirmer qu’il s’agit d’une procédure sûre et efficace tant pour le traitement des pathologies exposées que pour la recherche d’un effet cosmétique.

Voir aussi : https://www.gralon.net/annuaire/sante-et-beaute/medecine/page-web-botox-geneve-181329.htm pour en savoir plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code