Acide hyaluronique qui se déplace

 

acide-hyaluronique-Injection-Paris

Un certain nombre de techniques d’injection ont été décrites pour la mise en place de charges d’acide hyaluronique. Ces techniques comprennent, entre autres, l’enfilage linéaire, le dépôt, l’éventail et la superposition. La technique de tour pour l’injection de charges d’acide hyaluronique à Paris est une nouvelle variante des techniques de dépôt et de superposition. Avec cette technique, l’acide hyaluronique est déposé par une approche perpendiculaire au plan des tissus profonds avec une diminution progressive du dépôt de produit au fur et à mesure que l’aiguille est retirée. Une série de tours ou de supports sont ainsi créés. Ces tours servent de structures de support pour les tissus mous sus-jacents, redonnant ainsi au visage une apparence plus jeune.

Les zones anatomiques les plus propices à cette technique comprennent le sourcil latéral, les plis nasogéniens, les lignes de marionnette, le sillon pré-bajoulien et la région mentale. Une description détaillée de la technique de la tour pour la restauration des volumes du visage avec des produits de remplissage à l’acide hyaluronique est fournie. D’autres études prospectives sont nécessaires pour comparer l’efficacité, la sécurité et la longévité de cette technique à d’autres techniques couramment utilisées pour l’injection de produits de comblement à base d’acide hyaluronique.

De nombreuses techniques existent pour l’injection de produits de comblement du visage. La technique spécifique utilisée dépend d’un certain nombre de variables, notamment le type de produit de remplissage, l’emplacement anatomique du produit de remplissage et les préférences/expériences de l’injecteur.

Les produits de comblement à base d’acide hyaluronique sont utilisés à différents endroits du visage afin de lisser les irrégularités du contour et d’augmenter les caractéristiques du visage. Les techniques utilisées pour injecter des produits de remplissage à l’acide hyaluronique sont nombreuses et comprennent le filetage linéaire, les hachures croisées, l’éventail, la superposition, les injections en dépôt et la technique de perforation en série. Le concept de la technique de la tour consiste à créer une tour verticale effilée de matériau de remplissage qui sert d’échafaudage pour les structures de tissus mous sus-jacentes . Alors que les charges d’acide hyaluronique sont traditionnellement placées dans le derme profond et la graisse sous-cutanée superficielle, la technique de la tour vise à créer une base profonde de soutien qui s’étend à travers toute la sous-couche.

La technique de la tour présente des avantages par rapport à d’autres techniques dans certaines zones anatomiques, car elle vise à remplir la zone souhaitée en réintroduisant le support structurel perdu. Cette technique peut être utilisée pour corriger les plis nasogéniens et les lignes de marionnette. La technique de la tour peut également être utilisée pour revolumiser le menton et le sillon pré-bajoue. De plus, la volumisation du sourcil latéral peut être réalisée avec les tours d’acide hyaluronique.

La technique de la tour est appropriée pour les remplisseurs d’acide hyaluronique. Les produits de remplissage tels que l’hydroxylapatite de calcium et l’acide poly-l-lactique, qui nécessitent un placement anatomique plus profond ou une injection dans un plan uniforme, ne se prêtent pas à cette technique.

Si vous avez besoin de vous injecter de l’acide hyaluronique, vous pouvez en savoir plus sur ces plateformes : https://www.crpce.comhttps://www.victoire-haussmann.comhttps://acide-hyaluronique-paris.comhttps://centremarceau.comhttps://www.lazeo.com

 

Anatomie et changements liés à l’âge

Le sillon nasogénien est défini par une série de muscles, de compartiments graisseux et de cloisons fibreuses. Les muscles qui y contribuent comprennent l’orbicularis oris, le levator anguli oris, le levator labii superioris, le zygomaticus major et le zygomaticus minor. Le compartiment graisseux nasogénien superficiel est le plus médian des compartiments graisseux des joues. Le compartiment est délimité en haut par le ligament de retenue de l’orbiculaire. La graisse suborbicularis oculi (SOOF) sert de limite supérieure latérale et profonde. La graisse médiale de la joue, plus profonde, entoure le levator anguli oris. Elle est délimitée latéralement par le zygomaticus major et le coussinet adipeux buccal. Les barrières septales contribuent à la délimitation de ces compartiments graisseux et servent d’origine aux ligaments de retenue qui soutiennent les tissus mous du visage.

L’apparition du sillon nasogénien avec l’âge est due à un certain nombre de facteurs. Le visage vieillissant doit être considéré comme une structure tridimensionnelle compartimentée mais interdépendante. Les sillons nasogéniens apparaissent là où la graisse superficielle épaisse se transforme en graisse superficielle plus fine. Cependant, la perte de volume

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code